Edito

  la gestion des complications et des échecs en implantologie :

L’implant a simplifié nos plans de traitement, avec une fiabilité importante.
Néanmoins ce n’est pas une panacée : l’indication doit être bien posée afin de prévenir les complications pour le confort et la sécurité de nos patients, mais également pour notre tranquillité !

Lorsqu’elles arrivent, les complications (mécaniques, biomécaniques ou infectieuses) devront être prises en charge par le praticien.
Le Docteur Jean-François Michel, ancien président de la société française de parodontologie, ancien chef de service du département de parodontologie de la faculté de Rennes, « homme de terrain » et conférencier international a accepté notre invitation et nous entretiendra de la gestion de ces complications.


La formation post universitaire est un devoir pour chaque praticien, mais également un investissement, avec un retour immédiat pour notre activité...

Jean Marc LEGROS